1 - Novembre, les premiers flocons tombent.

Le chasse neige de la ville retire la neige uniquement sur la partie communale qui vient d'être refaite.

La partie privée n'est donc pas déneigée. Les véhicules dans le garage du bâtiment C, ne pourront certainement pas circuler.

L'engin fait demi-tour en haut de la rue, descend en marche arrière celle-ci et remonte la neige...

Le syndic propose alors de faire déneiger par une entreprise avec laquelle sera passé un contrat. Les membres du conseil syndical se contactent et il est décidé d'intervenir auprès de la municipalité, avant de payer un déneigement qui n'avait jamais posé de problème avant la réparation de la route. La ville ayant toujour déneigé entièrement notre rue.

Un membre du conseil syndical contactera le maire. Après discussion, le maire accepte de poursuivre le déneigement mais demande une lettre l'autorisant à faire passer le chasse neige, faisant demi-tour sur la raquette face à l'entrée du garage. Vu qu'il y a une procédure en cours, le maire ne veut pas être responsable en circulant sur la partie privée dégradée du chemin, certains petits travaux ayant été entrepris. Cette lettre sera vue par notre avocat et adressée par le syndic de notre copropriété, voir celle-ci en pièce jointe.

2 - Panne de lumière un soir...Le 20 novembre. Certains pensent à des représailles de la ville envers notre copropriété ? Après avoir appelé le maire, les services techniques de la ville interviendront rapidement, la coupure provenant simplement du "disjoncteur"...?

3 - Il neige de nouveau en ce début décembre, le 5, le chasse neige de la ville n'est pas passé, il est tombé 40 cm de neige... Un membre du conseil syndical appelle de nouveau le maire. Le maire a recontacté le service technique, qui n'avait pas été informé de la nouvelle décision de déneiger toute notre rue. Les engins sont donc intervenus immédiatement après...